Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

zones à défendre

P1060934 L'Océan est très généreux, et pas seulement pour la pêche. Je ramasse toujours un tas de trucs sur les plages à marée basse... Mais l'Océan ne veut rien en échange de ce qu'il nous offre, alors il nous rend comme il  peut  ce que nous lui donnons. Voilà ce que j'ai ramassé aujourd'hui sur l'estran... Je dis "je", mais c'est aussi Java, qui adore courir à fond la caisse avec des bouteilles en plastique dans la gueule et qui vient me les échanger moyennant une petite récompense... Chienne d'écologiste va!! L'autre jour quelqu'un me disait en arrivant sur la plage : "Eh bah voilà, les touristes sont partis et ils (les collectivités territoriales...?) ne nettoient plus! J'ai tourné la tête vers mon interlocuteur " comment ça, "nettoyer"??" Oui regarde tous ces paquets d'algues... " Mais... c'est pas sale, ça ne se nettoie pas! C'est comme les gens qui ne veulent pas voir des chevaux passer dans leur rue parce que le crottin c'est sale... Ben merde, et les gaz d'échappement c'est propre ?" Les algues et le crottin ont ceci de commun que quelques initiés les ramassent avec ravissement "pour avoir de beaux légumes!"Pendant que la grande majorité des "occidentaux" mangent des trucs à l'huile de palme en finançant la déforestation scandaleuse et suicidaire de notre planète, se gave de perturbateurs endocriniens, de sucre et autres poisons neurotoxiques, chie dans l'eau potable et pisse dans des violons!!!

On vit dans un monde où nos consciences renversées flottent dans un bain d'absurdité. Tout le monde veut le changement mais rares sont ceux qui sont prêts à changer. Chaque parcelle de cette planète est pourtant une zone à défendre, chaque arbre, chaque carré d'humus, chaque rocher sur lequel crustacés et algues s'accrochent, crevettes et crabes se cachent, sternes et cormorans se reposent en regardant le large. La résistance au saccage organisé de la Pacha Mama commence par le regard que chacun de nous pose sur le moindre élément naturel qui jaillit et s'exprime, ça commence quand chacun de nous respecte et entend cette expression plutôt que de vouloir la brimer, la détruire, la maîtriser, la modifier, l'exploiter... Même si nous l'avons oublié, nous sommes des éléments de ce tout, nous devons notre vie, notre existence, notre respiration à quelque chose d'absolument mystérieux qui pourtant s'exprime en chacune de nos cellules...

Alors les premières zones à défendre sont nos propres consciences.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article