Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

pensées d'un autre esprit

Dans le cadre de mon travail comme instit' en IME (auprès d'adolescents ayant des troubles cognitifs importants) j'anime avec deux éducateurs un atelier d'écriture. Les textes produits lors de cet atelier sont riches d'enseignements, car ils révèlent l'adolescent dans ce qu'il est, sur le plan personnel, mais aussi, parfois, la teneur de ces textes est plus universelle. Ce matin j'en relisais un écrit l'année dernière par un jeune dit "psychotique" au monde interne assez riche malgré son enfermement. Voici ce texte, ce jour-là, la consigne d'écriture était libre:

 Ne pas être ensembles
 Soyez chacun de votre côté
 Soyez heureux et gentils
 Ne soyez pas obligés de faire l'amour
 Être ensembles de temps en temps
 Partagez votre pain
 Mais ne mangez pas de la même bouche
 Partagez vos affaires
 Mais ne les mettez pas par terre.

Outre la résonnance biblique évidente (ce qui est peu étonnant lorsqu'on connaît la personne qui a écrit ce texte) je trouve que ces quelques mots mettent vraiment en évidence la complexité, voire la contradiction, des relations entre les gens, en particulier des relations affectives : comment être ensembles tout en ne l'étant pas, tout en préservant son intégrité... On pourrait dire aussi, avec une vision plus pessimiste que ce texte exprime l'enfermement, voire l'égoïsme dans lequel chacun peut se trouver, de temps en temps, ou tout le temps.
Outre le sens même de ces mots, tout cela soulève à mon sens un autre questionnement intéressant. Peut-on considérer comme véritable réflexion ces mots d'un esprit anormalement structuré selon les critères de la société des hommes ? Ces mots écrits par un adolescent de quinze ans dont le niveau scolaire est à peine celui d'un CE1 ont-ils une teneur philosophique et poétique ? Et sinon, pourquoi ? C'est toute la question des oeuvres produites en art-thérapie : qu'est-ce qui fait qu'une oeuvre est une oeuvre d'art ? Est-ce le fait qu'elle "parle" à d'autres et pas seulement à celui qui l'a produite ? L'artiste a-t-il forcément conscience  qu'il peut toucher d'autres hommes ?

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Madison 07/12/2007 22:53

Il n'en est peut-être pas conscient immédiatement mais dans le fond ce qu'un artiste produit est toujours donné à voir aux autres. Et ça lui donne une position dans le monde, parmi les autres (qu'il soit ignoré ou adulé).Je découvre ton blog avec beaucoup d'intérêt. Merci pour ces partages

jean-marie (lambert palis) 26/06/2007 00:20

Bonsoir, Morgane...C'est article m'interpelle...Je ne comprends pas très bien la technique... L'écriture libre oui mais le but de l'art-thérapie est-il vraiment de chercher à faire produire un oeuvre d'art  ? Je pense que seul celui qui la contemple (ou la lit) peut juger de sa valeur artistique... à quel moment l'art rejoint-il la thérapie ? J'exprime certainement assez mal mon idée mais cela m'intéresse énormément. Je ne sais de quel genre de trouble je peux souffrir mais écrire un poème (j'ai toujours un peu de réticence à utiliser ce mot pour mes propres textes), écrire un poème "inspiré", pas une amusette, me fait souvent le plus grand bien...Suis-je "à côté de la plaque", ce n'était peut-être pas vraiment le but de ton article... Excuse-moi, mais je l'ai apprécié et je n'ai  pu m'empêcher de faire ces quelques réflexions...amicalementjean-marie

Morgane 26/06/2007 10:10

Bonjour Jean-Marie ! En fait quand je parlais d'art-thérapie c'était plus pour élargir un peu car je ne considère pas mon atelier d'écriture hebdomadaire comme un lieu où l'on pratique de l'art-thérapie. C'est plutôt un atlier d'expression. L'expression fait du bien à la personne qui écrit, c'est indéniable, s'exprimer c'est libérer beaucoup de choses qui peuvent nous peser ou simplement nous poser question... Mon blog me sert à ça ! Ce qui m'interpelle dans l'histoire c'est quand un texte produit dans l'atelier est partagé, compris par les autres. Il n'est pas hermétique. Après cela dépend de la sensibilité de chacun, mais si le texte fait du bien à celui qui l'écrit et qu'en plus il touche d'autres personnes intimement... Ce que je veux dire en fait un peu derrière tout ça c'est que l'on peut être touché par des personnes alors qu'on ne s'y attend pas, qu'il faut être attentif, et que peut-être, lorsqu'un être humain s'exprime, c'est qu' il tente de parler à l'humanité entière...

Dominique Boudou 23/06/2007 17:15

Le jour où nous saurons ce qui fait une oeuvre d'art, il n'y aura plus d'art. La quête sera terminée. Heureusement, savoir cela est impossible. Nous pouvons continuer à chercher.

Morgane 25/06/2007 16:02

Heureusement, la philosophie n'est qu'une machine à poser des questions et pas à trouver des réponses...