Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

à quoi ça sert la philo ?

Mmm… Vaste question… Et pas mal de réponses. Alors pour restreindre un peu le champ des possibles je vais la préciser en « A quoi me sert la philo ? ». Et du coup cela appelle cette question : « A quoi vous sert la philo ? », dites-le dans vos com’... Et si votre réponse c’est : « à rien », ok, mais faudra expliquer pourquoi…
A quoi me sert la philo donc ? Cet article fait suite à une conversation sur MSN que j’ai eue avec un ami qui était allé faire un tour sur ce blog, et qui, pour faire court, le trouve un tantinet « prise de tête ». Il trouve que je devrais réfléchir à des choses plus jolies sur la vie… Ok je réfléchis sur la mort, mais je réfléchis aussi sur le bonheur ou les relations amoureuses… D’ailleurs, je crois que tout le monde le fait. Cet ami me disait qu’il lui arrivait de philosopher, mais précisait « pas longtemps ». Ben… Heureusement je dirais, parce qu’à trop réfléchir on en perd l’agir. La qualité d’une réflexion ne se mesure pas au temps qu’on y passe, même si réfléchir plus longtemps est un bon moyen d’aller sonder les questions en profondeur…
A quoi me sert la philo ? A agir en conscience, je dirais. Mais aussi à travailler ce qui est moi, à éclaircir ou orienter certains de mes fonctionnements personnels. Mais surtout, et plus généralement, cela me sert à réfléchir sur ma condition d’être humain et d’en dégager ce que sont, à mon sens (et en philo tout se discute, c’est ça qui est bien !) les valeurs essentielles qui doivent me guider dans cette vie. Et puis, une fois que certaines sont mises en lumière, m’efforcer de vivre, d’agir en accord avec elles, dans mon moi profond mais surtout dans ma relation aux autres et au monde…
Pourquoi un « blog de philo » ? Parce que le blog est un espace de liberté personnelle, et que la philo est intéressante quand chacun énonce ses pensées personnelles et les confronte aux pensées personnelles des autres. Le principe du blog donc se prête bien à cet exercice, si toutefois quelques lecteurs jouent le jeu des commentaires !!!
Et pour aller un peu plus loin, je conseille ce livre très intéressant et très facile à lire de François Galichet : La philosophie à l’école, chez Milan.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean-marie 09/11/2007 19:30

Bonsoir, ma chère Morgane...je n'ai pas encore achevé mes réflexions intimes à propos du bonheur... d'ailleurs arriverai-je un jour à tout mettre à jour à ce propos ? c'est tellement  complexe sous une apparence simple. Mais je n'abandonne et je reviendrai en parler.La question que tu examines aujourd'hui me paraît plus facile en effet à envisager sous cet angle : à quoi me sert la philosophie...Je dirai qu'elle me rend service dans la transformation de mes pensées car en ce moment je remets en cause un certain nombre de principes que je croyais être des certitudes bien ancrées. La philosophie, me permet la comparaison dans un premier temps puis l'évaluation des éléments en présence. Et j'ai l'impression que de me sentir capable de raisonner ainsi, calmement, je retrouve un élan perdu depuis longtemps... je ne veux pas parler de jeunesse... elle ne reviendra pas... mais l'idée de pouvoir changer quelque chose dans mon mode de pensée, dans mon système confortable me rapproche de ce que j'ai ressenti au cours de certaines périodes de ma vie et ce n'est pas exempt d'émotion. Ce n'est pas un simple retour en arrière car tellement d'événements se sont produits depuis qu'il ne saurait en être question mais je vois une large avenue devant moi que je ne soupçonnais même pas il y a peu... Se sentir à même d'évoluer encore, peut-être cela rejoint-il un forme de bonheur...J'ai peur d'être un peu confus et de taper "à côté de la plaque" mais je sais que tu es indulgente...Très amicalement à toijean-marie

Morgane 12/11/2007 15:08

Bonjour Jean-Marie!Je crois voir ce que tu veux dire lorsque tu parles de large avenue... Du peu que j'en saisis, à mon petit niveau, la réflexion philosophique me paraît être une source inépuisable d'idées et d'évolutions, et, j'ai beau me dire "à quoi ça sert tout ça ? Ah quoi bon réfléchir autant sur la vie ? ", y a rien à faire, je ne m'en lasse pas... "Se sentir à même de pouvoir évoluer encore" : tu parles d"une forme de bonheur... Tu as certainement raison, de ce point de vue-là... Enfin, en ce qui me concerne, je suis d'accord avec toi, mais je ne prône rien du tout : c'est une conception très personnelle du bonheur!AmicalementMorgane

dominique boudou 05/11/2007 14:20

La philosophie ne me sert à rien mais je ne peux expliquer ce rien, forcément indéfini. Et pourtant la philosophie est utile pour peu qu'on le veuille. L'utile est-il antagoniste du rien ? En tout cas, il permet de parler et d'écrire, donc d'occuper son temps d'une façon qui n'est pas trop sotte.Ce n'est pas si mal.

Morgane 12/11/2007 15:23

Bonjour Dominique ! Et touchée de vous revoir un peu par ici..L'utile est-il antagoniste du rien ? Est-ce que le rien est utile à quelque chose ?Occuper son temps, est-ce plus intelligent que ne rien faire ?

morgane 01/11/2007 10:13

Voilà, voilà, toujours une imcompatibilité d'humeur entre ma connection mobile, ou mon antivirus, ou je ne sais quoi d'autre d'ailleurs, et l'interface d'over-blog, donc je finis par répondre à vos commentaires par un autre commentaire... Mais après tout, c'est pas bien important la technique, l'important c'est de répondre...Merci à toi Jean-Marie de passer par là, et de laisser toujours ces mots encourageants, c'est moi qui suis à blâmer car je passe souvent sur ton blog et je n'y laisse aucun mot... En même temps j'ai du mal à commenter la poésie, je préfère la laisser résonner dans mon esprit...Eymeric, sympa d'être repassé par ici, reviens à l'occasion, ça fait toujours plaisir ! Et p'tèt que t'y trouveras des choses...

eymeric 28/10/2007 19:17

oui, lolje comprends mieux!

jean-marie 25/10/2007 20:46

bonsoir, chère Morgane...Avant tout, il faut  que je te demande de me pardonner ma négligence coupable... J'avais promis... et puis le temps passe... Je vais profiter de quelques jours de calme à la campagne pour me "mettre à jour", réfléchir encore et venir discuter avec toiJ'apprécie énormément le fait que tu sois "fidèle au poste"... je vais tout faire pour être à la hauteur.J'ai entendu parler de l'ouvrage que tu recommandes et je vais tâcher de me le procurer.A très bientôttrès amicalementjean-marie