Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

des valeurs philosophiques ?

Pour prolonger un peu la question : « à quoi ça sert la philo ? », je voulais parler un peu de valeurs philosophiques. Non pas de notions générales, mais comment chacun, avec sa réflexion, mais aussi, et surtout, son vécu, ses sentiments, ses croyances, ses espoirs et ses craintes, se positionne par rapport à telle ou telle notion. Comment des mots tels que la justice, la mort, la liberté, la nature, la culture, l’égoïsme, le bonheur… (Hé !, je ne vais pas tous les citer !), prennent-ils sens et forme pour chacun d’entre nous. Et surtout, quelles notions sont érigées pour chacun en valeurs fondamentales et prennent le pas sur toutes les autres.. Et y a-t-il des valeurs communes à tous qui nous permettraient de vivre ensembles en conscience et non pas liés par une servitude volontaire (ah… y a ma fibre utopico-anar’ qui s’exprime…) ? A la différences de valeurs morales qui me paraissent toujours un peu rigides, l’idée de valeurs philosophiques me semble représenter quelque chose de plus malléable, de plus questionnable, tout en s’inscrivant potentiellement dans une cohérence.

Lorsqu’on interroge un mot à la lanterne philosophique, on lui trouve souvent plein de tiroirs, attention juste à ne pas en faire un fourre-tout !
Quelles sont, hic et nunc, les valeurs philosophiques qui me paraissent essentielles ? Et pour vous, quelles sont-elles ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean-marie 13/11/2007 20:03

Merci pour ta réponse, chère Morgane...Tu relances la question et c'est vrai que ça vaut le coup de revoir de près toutes ces notions.Je vais y réfléchir...J'ai l'impression que je donne un tour un peu trop personnel "intime" à mes réflexions, loin de règles académiques. Qu'en penses-tu ? je ne sais pas assez me dégager des "émotions" mais, crois-moi, ça m'aide beaucoup de pouvoir écrire dans ce domaine qui m'était en grande partie plutôt étranger il y a peu... et je t'en remercie.A bientôtamicalementjean-marie  

Morgane 14/11/2007 10:09

Alors... J'ai l'impression d'être déjà passée par là. Longtemps je me suis sentie formatée par des règles académiques qui me paraissaient trop nombreuses et compliquées et qui me faisaient peur. Du coup je n'osais pas aborder de manière libre et paisible des questions philosophiques ! C'est vrai qu'en terminale ou en fac, quand on te pose une question philosophique, que tu fais ta dissertation avec coeur et motivation, et qu'un prof t'annote des trucs rouges dans la marge pas toujours très valorisants... ça a de quoi te faire penser que la philo n'est pas un trucs pour toi!Après des années de décrochage des études philosophiques, je me suis donné le droit de prendre des libertés. Nos réflexions philosophiques sont choses intimes... Il y a peu de choses que je prône dans la vie, mais ça oui ! AmicalementMorgane