Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

récession... restez-cons

Question de vocabulaire.
Politiques et médias nous gavent du mot "récession", l'agitent devant nous comme un Mickey méchant, histoire de nous faire peur et de nous préparer à des lendemains moroses (pendant qu'ils continuent à se garder une belle part du gâteau... Oh, arrête Morgane, t'es pas objective et pis qu'est-ce que t'en sais d'abord...???).
Mais... NOUS ? Nous, c'est-à-dire la majorité des êtres humains, soi-disant des "citoyens", mais j'ai quand même envie de dire plutôt des "moutons", du "bétail", des "vaches à lait" consentants... A croire que nous subissons et que nous n'y pouvons rien.
Subir, c'est ne pas choisir et donc considérer la simplicité comme une frustration. A terme cela génère du malaise, de la déprime, de l'égoïsme, de la violence.
Il est encore temps de choisir, d'agir.
D'opter pour la décroissance au lieu de se laisser entraîner dans une récession artificielle.
Contrairement à ce que nous font croire les politiques et les économistes depuis des décennies, la décroissance n'est pas une hérésie. Elle n'est pas non plus contre-nature.
A lire d'urgence : Objectif décroissance, vers une société harmonieuse, éditions Parangon/Vs, en particulier les textes "La décroissance est-elle soluble dans la modernité", de Paul Ariès, "Toute-puissance" de Georges Didier, et "Décroissance et démocratie" de Vincent Cheynet.
... Et youpi pour la crise !!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

varna 30/11/2008 14:17

"" Et puis je crois que pour convaincre il faut soi-même montrer l'exemple... ""
Eh bien voilà ! ;-)  (Allusion à mon commentaire précédent sur l'autre billet). Euh ... pourquoi vous laissez-vous donc gaver ainsi !? Les grands mots servis par les médias sont dits pour qu'ils soient "les nôtres", non ? Mais alors si on les répète, fut-ce pour les critiquer, on joue le jeu demandé, non ? Oh l'embrouille !

Morgane 07/12/2008 20:44



Carrément, l'embrouille... Faut-il faire la sourde oreille...?



dominique boudou 15/11/2008 16:58

Oui. Cette idée de décroissance est séduisante, j'ai lu un livre de Sege Latouche sur le sujet, mais comment la mettre en oeuvre ? Comment expliquer à des millions de Chinois et d'Indiens, qui attendent depuis si longtemps pour consommer de la bagnole ou de la téloche, qu'il faut arrêter ce gâchis ?

Morgane 15/11/2008 18:16



Ben... C'est un des problèmes effectivement... Mais pourquoi le rejeter sur les autres ? N'est-ce pas un prétexte pour dire "à quoi bon" et ne pas réagir ? Et puis
je ne suis pas sûre que beaucoup d'Européens ou d'Américains ne soient prêts non plus à vivre plus sobrement ("travailler moins, profiter plus").. Le matérialisme a encore de beaux jours devant
lui. Mais je crois que chaque personne convaincue par l'idée peut commencer une "démarche de décroissance", cela s'appelle la simplicité volontaire. Une personne qui change son mode de vie, cela
a déjà un impact écologique... Et puis je crois que pour convaincre il faut soi-même montrer l'exemple...



w-tout-court 11/11/2008 00:18

C'est exactement ainsi que je vois les choses... De mon point de vue, c'est une occasion en or de ne pas rebondir et de nous laisser doucement tomber vers plus de raison, plus de simplicité, plus de sagesse... échanger avec notre environnement et les autres en éliminant tout le superflu, tout l'inutile, sans l'oeil inquisiteur des partisans du "travailler plus pour gagner plus"... Décroissons!

Morgane 11/11/2008 12:14



Ouh là là, deux commentaires ! Mais tu vas faire exploser mon BlogRank !!! En plus t'es d'accord avec moi !!! Tiens, ça m'étonne, ça... ;)
Et j'ai vu que t'avais aussi repris du service... Je passe voir ça tout bientôt !