Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

désapprentissage

Première étape, quelques kilomètres au sud d'Angers. Un lieu de vie dit "collectif", et "autogéré". Je mets des guillemets car il y a tellement de façon de construire et de mettre en oeuvre le collectif et l'autogestion que si je mets des étiquettes c'est avec des pincettes. Cela fait presque deux semaines que je suis là. Il me semble. J'ai enfin commencé le "chantier" du fourgon, l'objectif est de réhausser le lit et d'installer un poële.
Et puis j'ai la tête en ébullition, ce lieu, ces gens, ce mode de vie m'amènent des tonnes de questionnements... Tout d'abord, pour les quelques proches qui passeraient par le blog, je vais très bien, j'espère qu'il en est de même pour vous. Il y a le téléphone et internet ici, je ne vais pas tarder à vous faire signe... J'avais besoin cependant d'être en mode "immersion". Je suis arrivée ici alors que je venais de quitter la majeure partie de mes repères et que je commençais à me dire que cela n'était pas si anodin que cela pour moi... Les premiers jours ici ont été délicats, voire difficiles, je ne comprenais pas bien pourquoi. L'impression de ne pas avoir de place, de ne pas savoir la prendre, toujours la peur de déranger. L'impression, tout simplement, de ne rien savoir de mes semblables ni de moi-même, et donc de ne pas savoir comment me comporter, comment parler ni de quoi, de ne plus avoir d'humour, ni d'esprit, de ne plus savoir prendre d'initiative... De ne plus rien savoir en somme. C'était difficile mais je ne me suis pas inquiétée, je me suis "laissée faire", en me disant que si je ne me sentais pas à ma place d'ici quelques jours, je n'avais qu'à partir... Désapprendre ça fait peur mais c'est ce qu'il y a de mieux pour apprendre et comprendre de nouvelles choses. Et puis après cette latence, ce moment d'observation, je me sens plus à l'aise et ma personnalité, avec ses expériences, ses humeurs et son langage, revient. Je n'avais pas tout désappris, en fait, mais j'ai bel et bien tourné une page... Je me promène sur une page blanche, à présent, j'inscris des mots par-ci, par-là, tranquillement, mais les pages écrites avant ne sont pas effacées. Je vais rester ici quelques semaines, cela fait partie du voyage...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article