Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

...but you can't run away from yourself...

La plupart des gens me demandent "pourquoi" je voyage. Un gars d'une cinquantaine d'annees au Folk Music Festival a Bulli me demandait ce que m'apportait le fait de voyager. Sur le coup je n'ai repondu que partiellement a sa question. Et puis j'ai continue d'y reflechir, forcement. Car la question etait interessante.  Deja ca : oublier ce que j'attends pour recevoir et apprecier ce qui se presente. C'est une demarche constructive et enrichissante qui n'est pas toujours evidente, et qui pourrait se resumer ainsi : lacher prise sur ses attentes, garder l'esprit et le coeur ouverts, et prendre soin de soi.

Je ne savais pas ce qui m'attendait en Australie. Je m'amuse du cliche des Kangourous, des koalas et des surfeurs. Le voyageur ne prend pas d'habitudes, il ne se cale pas dans un quotidien rassurant. Il se sent parfois decale car un peu en dehors des rouages de la machine... Mais il observe, il ecoute, il raconte, avec un oeil qui se veut curieux, surpris voire naif. Il peut comparer, mais ne juge pas outre mesure.

Il vit au jour le jour et fait confiance a sa bonne etoile, a ses intuitions, a ses totems, a ses semblables. Les surprises sont partout sur le chemin pour qui sait les voir. Et plus tu voyages de cette maniere, plus les surprises sont nombreuses. Il faut savoir aussi ne pas s'attacher, c'est certainement l'une des choses les plus difficiles... Et cela n'empeche pas d'aimer, ni de construire des amities fortes et sinceres, bien au contraire.

Un ami me disait aussi qu'on attire a soi les gens qui nous ressemblent. En tout cas j'ai remarque que les rencontres ne se font jamais au hasard, ce sont souvent des moments brefs et intenses qui me font comprendre quelque chose. Sur la vie, sur moi-meme... Et en general l'echange est fructueux pour tous, avant de se separer et repartir pour de nouvelles aventures. Le voyageur doit accepter de remettre en questions ses croyances et ses certitudes a tous moments, libre a lui par la suite de les reprendre, mais pour un temps, au moins, il laisse en lui de la place pour l'alterite.

Ce voyage en Australie est aussi l'occasion de... me rencontrer moi-meme. Quelle ironie quand meme de devoir aller si loin pour ca ! Est-ce seulement symbolique ? Devais-je aller le plus loin possible, dans mes derniers retranchements personnels pour m'affranchir de mes propres alienations...? Je m'explique : le fait est que si loin de tout ce que je connais je me retrouve dans des situations similaires, professionnellement ou affectivement. Rien de grave, je fais toujours attention ou je mets les pieds, et je connais mes limites. Mais si je me retrouve dans les memes peines ou les memes coleres, c'est parce que j'ai en moi quelque chose qui m'amene inexorablement a telle ou telle situation. Et c'est interessant parce que le fait que je voyage ne noie pas le probleme dans tout l'evitement du quotidien. Le probleme est la, impossible d'y echapper, je dois lui faire face et boucler ainsi un cycle et afin de passer a autre chose. J'ai toujours trouve sur ma route des personnes sensibles et censees pour m'y aider. Le voyage est peut-etre une forme de therapie, enfin, d'epanouissement, d'avancee personnels.

Bon d'accord la prochaine fois je raconte des trucs sur les animaux... :)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

muriel 28/02/2013 18:33


je suis tout a fait d'accord avec ce que tu as écritj, je ressent touit à fait la même chose lors de mes periples petits ou grands... le must serais de réussir à faire de son quotidien un grand
voyage, d'avoir la même appréhension des choses, la même écoute et ouverture, je pense que ce peut être un pas vers la sagesse!!! grosses bises à toi et que la bonne étoile du voyageur veille sur
toi toujours!!!!

Morgane 04/03/2013 01:33



Merci ma belle amie voyageuse. Tu as tout a fait raison, si cet etat d'esprit est plus evident lorsqu'on voyage, il devrait etre un etat d'esprit permanent. Certaines personnes y arrivent, j'en
connais! Et puis parfois un petit voyage vient nous rappeler cette evidence... On peut etre un gypsy meme sans voyager, c'est dans le coeur que ca se passe. Grooses bises a toi aussi



bernie 28/02/2013 09:50


bravo ma belle, très belle réflexion sur le voyage, le voyageur, et t'inquiète tu vas trouver, continue, je suis sur que tu as déjà beaucoup avancé. j'attends les histoires d'animaux et les
photos...hahaha. Bises à toiet merci pour ce voyage. Bernie

Morgane 04/03/2013 01:26



Avec Grand plaisir... Merci de me lire et merci pour ce temoignage d'amitie depuis l'autre cote de la Terre... Je t'embrasse


Ah oui, et j'oubliais : Merci a un certain Bob M pour l'inspiration... ;)