Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

into the bush

P1050950.JPGLa teleportation n'existe pas (en tout cas pas pour le peuple), mais a echelle de terrien prendre l'avion s'en rapproche un peu. J'ai decolle de Perth dans une sorte d'autobus volant aux hublots minuscules, cap plein Nord, et atterri deux heures plus tard dans le petit aeroport de Broome, qui ressemble davantage a la maison de campagne d'un avocat mediatique parisien qu'a un terminal serieux pour voyageurs volants.

Assaillie par une chaleur lourde, dix degres de plus qu'a Perth alors que je commencais juste a m'adapter a la chaleur de cette ville, des murs exterieurs fleuris et le sourire de Josie qui vient me chercher pour m'emmener 180 kilometres plus loin, par une piste de sable orange a travers la Peninsule de Dampier, sur la Pender Bay, a Two Moons Whales and Marine Research Base.

La ville la plus proche avec des magasins et de la reception sur mon portable, c'est Broome. Mais comment dire... je suis arrivee dans ce qu'on pourrait appeler un paradis. Le peu d'humains qui vivent ici prennent soin de leur environnement. La nature est paisible, forte, amicale et foisonnante. Dense. Incroyablement vivante et vigoureuse. Cinq minutes de marche sur une piste de sable ocre, un peu assaille par les mouches et la chaleur, et je decouvre l'une des plages les plus belles que j'ai jamais vues. L'ocean Indien est tiede et t'accueille en ami, tant que tu ne t'eloignes pas trop de la plage. Pour aller plus loin tu sautes dans le bateau d'Andrew, le gardien de ces lieux, Aborigene et pecheur, et tu decouvres une cote rocheuse et ocre que l'ocean patiemment faconne et transforme au gre des vagues et des courants. Un ocean habite ici autant que les terres le sont, requins, dauphins, tortues, poissons en tous genres... En Juin les baleines a bosses arrivent de l'Antartique pour mettre bas leurs bebes concus ici meme onze mois plus tot. Beaucoup de de touristes et de chercheurs font la route jusqu'ici pour voir ca...

Passer de la Grande Babylon a ces hectares de terres vierges et d'ocean sauvage proteges par les Aborigenes et ceux qui s'associent a eux, experimenter la peche et manger le poisson tout juste offert par l'ocean, ne plus sentir l'inconfort artificiel de l'air conditionne... Et ce n'est pas comme si la Grande Babylon etait juste a cote... J'en suis si loin!

Alors oui, c'est un peu de la teleportation, passer d'un monde a un autre, te dire que c'est incroyable que les deux co-existent sur la meme planete, je ne sais pas si je me sens mieux dans l'un plus que dans l'autre, j'ai certainement besoin des deux.

Bla bla bla...

Au-dela de ces considerations sur myself, Two Moons sur Pender Bay c'est autrement plus que ca. Parce que l'histoire recente de ce lieux te ramene inexorablement a la Grande Babylone. L'Australie est pour l'humanite de l'Occident un espoir similaire a la planete Mars. Les mines de Perth en sont une composante. Les gisements de gaz des Kimberley en sont une autre. Et les usines d'extraction de gaz on-shore ou off-shore une realite brutale.

Tout ce monde global participe a l'enventration des sols et a la destruction des ecosystemes, les utilisateurs (et j'en fais partie malheureusement...) et ceux qui se font des millions avec, et agissent strategiquement. En Australie tu ne peux pas mater des revoltes a coup de mitraillettes, pas meme celles des Aborigenes... C'est a coup de biffetons et de programmes educatifs et de developpement avec de jolis  mots mis dessus que ca se passe. Et l'usine est construite, tout le monde semble satisfait... Ceux qui se battent de front gagnent rarement. Ici sur cette parcelle de paradis terrestre la Corporation Aborigene s'est battue avec les memes armes que les compagnies petrolieres : la politique, les arguments scientifiques et la manipulation mediatique. Et le resultat est la : le projet de raffinerie a ete abandonne (momentanement...!) et la Baie reste cet ecosysteme incroyable ou les baleines a bosses passent une partie de l'annee. Elles et les thons, les requins, les barracudas, les tortues, les crocodiles, les dauphins, et tous les autres dont tu devines la presence rien qu'en respirant face a l'Ocean. Patiemment, lentement mais surement, apres des annees d'effort, de demonstrations et de negociations, cet endroit est devenu un observatoire scientifique fonctionnant en partie avec des fonds publics et accueillant des chercheurs du monde entier... En un mot : well done...!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article