Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vielosophi & Cie

Vielosophi & Cie

Tentatives de réflexion pour vivre et agir en conscience...

le grand livre du Monde

P1010052.JPG Des mois, des années que je n'écris plus qu'en vrac, en désordre, en spontanéité, production d'une matière écrite à laquelle je projette de donner forme, dès que l'espace-temps me le permettra... Dans ma définition personnelle de ce qu'écrire signifie, c'est à dire, dans une forme considérée comme aboutie, non pas parfaite mais prête à être présentée à l'esprit de potentiels lecteurs, dans cette définition je n'écris quasiment plus depuis quelques temps maintenant, depuis que j'ai décidé d'aller voir directement dans le grand livre du Monde. J'ai peu écrit dedans, me suis contentée de le lire, de m'en nourrir, de m'en émerveiller, de m'en agacer, de le décrire, de le critiquer, de m'en inspirer, découvrant au fil des pages mille et un chemins possibles. Dans lesquels je me suis engagée, parfois, à petits pas, ou carrément dans une course effrénée, jusqu'à la croisée suivante. Ce qui m'a le plus inspirée, motivée, bouleversée, désorientéee dans ce grand livre du Monde ce sont les personnages que j'y ai rencontrés. Pour un jour, un soir, une discussion, une saison, un voyage, les amitiés tendres et fraternelles et les amours forcément passionnées... Des personnages qui m'ont inspirée ces dernières années j'en ai rencontrés au moins autant que dans ma vie entière d'avant, chaque jour vécu avec les yeux ouverts et l'esprit vagabond apportant son lot de rencontres intéressantes.
Une jeune femme hyper-active aux multiples compétences, à l'infinité de visages mais dont le coeur est entier et généreux; une routarde au long cours qui a choisi la précarité et en tire maintenant une force, une compassion et une subtilité incomparables... Paix, joie et amour à vous mes soeurs...
Un sacré personnage nerveux et rock'n'roll qui m'a entraînée dans les dans les souterrains interdits de Paris et les anciennes carrières d'Anjou...
Une petite fée touchée par la grâce avec un sac à dos énorme marchant au gré des bons vents australiens et des expériences audacieuses...
Une Vénus aux piercing souriants dont les paroles respirent autant la poésie que l'intelligence...
Une auto-stoppeuse extra-lucide qui m'a offert lumière et protection...
Un voyageur franglais dont la beauté et les dreads furent contagieuses... Des fois j'en rêve encore...
Un labrador croisé border qui m'a accompagnée pendant deux ans par monts et par vaux, puisse la petite Java en faire autant et pour plus longtemps...
Des femmes centaures au caractère bien trempé parcourant les sentiers du Razès sous le regard éternellement bienveillant du Bugarach...
Salut à vous les enfants des potes des courants alterno, espoirs d'un avenir où les rêves s'épanouissent...
Une instit' engagée et couturière et l'ami internaute à la plume indignée qui m'ont hébergée et soutenue au temps où j'allais jouer de l'accordéon près des murs de la maison d'arrêt de Tulle...
Un voyageur rêveur et poète de la vie qui avait construit une cabane dans un terrain vague à Paris et qui m'a entraînée dans ce monde plein de surprises derrière les pallissades...
Un bluesman Australien à la voix rauque et à la dépression authentique avec qui j'espère pouvoir jammer un jour...
Une pharmacienne jongleuse qu'avait pas froid aux yeux et une Caterpillar en peluche sur les épaules... Qu'est-ce qu'on a rigolé...
Un Aborigène du nord protecteur des baleines  à bosses et dont j'entends encore la douce voix, parfois, tandis que l'odeur sauvage du bush m'enveloppe un instant...
Aaah... Australia... Une terre vivante et spirituelle... Miss your red earth, your ocean, your animals and your music... Comme un rêve au loin maintenant...
Un accordéoniste-luthier au regard clair qui prend le trad' au sérieux mais qui écoute du rock quand même... Dommage que tant de choses nous éloignent...
....
Et tellement d'autres, et tellement d'autres...
...
Vous à qui je pense parfois, sans le faire exprès, il me plaît de croire que c'est parce que vous pensez à moi au même instant...
Vous qui peuplez si gracieusement ce grand livre, vous qui faites de votre vie une oeuvre originale, hors des sentiers battus et des autoroutes de la pensée, vous qui réalisez l'esprit humain dans ce qu'il a de particulier et de valable, qui cherchez à donner un sens à tout ça,
Vous les bienveillants, les décroissants, les rêveurs, les joueurs, les non-productivistes, les intermittents du travail, les robins des bois, les nomades, les paysans, les pirates du monde moderne sur l'océan consumériste, les philosophes d'un monde en marche,
Vous qui, par ce que vous êtes et ce que vous faites, envoyez du rêve, de la poésie, de l'insoumission, de l'originalité, en un mot de la vie ! Vous êtes les inspirateurs d'une évolution lente des consciences...


Et moi, en bon gémeau ascendant balance j'ai toujours été incapable de renoncer, et par conséquent , de choisir, alors j'ai suivi plusieurs chemins à la fois, oui oui, c'est possible, moyennant une progression plus lente et l'absence totale de ligne droite pour aller d'un point A à un point B...  Une vie en lignes courbes et croisées où seule ma boussole intérieure s'y retrouve, n'essayons pas d'y voir une logique qui ressemble à une autre cela ne ferait que me repousser dans mes retranchements... Je fais ce qui me paraît juste, enfin, j'essaie, avec mes petites facultés intellectuelles, mes tensions nerveuses et ma quête de liberté qui frise bien souvent une forme de solitude chronique... Je promène mon petit personnage de funambule dans le grand livre du Monde.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

suzanne Honore 30/07/2014 07:43


quelle belle prose Morgane           la suite en 2015 c'est ça? une lectrice impatiente....

Morgane 03/08/2014 13:37



C'est ça, dans l'idée... Création d'un espace-temps favorable à l'écriture dès cet automne... ça s'impatiente dans ma tête... merci pour ton soutien!